Teerifik

Chargement...

Sign Up For Our Newsletter

Recevez les dernières News sur Teerifik.

A PROPOS DE TEE.RIFIK

 

Pourquoi cette boutique de t-shirt ?

 

Ayant participé à la l'élaboration de plusieurs tshirts graphique avec un ami pour son site de t-shirt funky : Funkytshirt, j'ai eu envie de créer à mon tour un tshirt store qui me ressemblerait.

Ainsi, mes t-shirts sont plus que des tshirts design ou des t-shirt fashion, ce sont avant tout des tshirts personnalisés, des tshirts cool que je n'hésite pas à porter. Et oui, le but était essentielement là, une création de tshirts aux motifs qui représentent quelque chose pour moi. Chaque motif de tshirt à une histoire derrière lui, cela peut venir d'une blague entre amis, d'une discussion sur un film ou une envie de transmettre une opinion en l'affichant ouvertement sur la poitrine.

 

Style.

 

Mon style d'illustration dépend vraiment de mon humeur ou de l'orientation graphique que je veux donner au motif. Je n'ai pas de style défini, j'aime tester et expérimenter de nouvelles techniques quand je dessine. Cela m'oblige, parfois, à bien réfléchir à l'élaboration et la composition du motif avant de m'y attaquer.

 

 

Les tshirts.

 

Les motifs sont imprimés par impression digitale directe, soit sur des tee shirts de coupe classique pour hommes et femmes en 100% coton de la marque B&C, soit sur des tee shirts coupe classique pour hommes et femmes en 100% coton de la marque American Apparel.

Pour faciliter l'organisation et la gestion, les t-shirts sont imprimés et expédiés via le site Sreadshirt.

 

 

Partenariat / Colaboration.

 

Si vous désirez diffuser mes TeeRifik t-shirts dans votre boutique, c'est possible!!!

Si vous voulllez collaborer avec moi sur un motif de t-shirt, c'est possible!!!

Une solution : contact@teerifik.fr

 

A bientôt!!!

Hervé

 

L'ÉLABORATION D'UN MOTIF

 

De l'idée à la réalisation.

 

Je travaille à la fois de façon traditionelle et sur logiciel car l'élaboration du motif se fait en plusieurs phases :

 

Avant la "mise en page", je commence toujours mes illustrations par une phase de crayonné.

Je pose sur le papier mes idées et au fur et à mesure que l'image se construit dans ma tête, je rajoute des détails et même des anotations qui devrons apparaitre sur le dessin final. Ces annotations peuvent concerner la technique, les couleurs, des textures ou bien un objet qui me nécessitera une photo que j'utiliserai comme référence.

Mon motif se construit comme un puzzle de milles pieces, je le laisse parfois de côté pour y revenir quelques jours, voire quelques semaines plus tard. Ainsi, il évolu avec le temps et un peu comme un bon vin, il se bonifi car je le peaufine, j'affine les détails, de nouveaux éléments font leur apparition et du coups, l'original n'existe plus. Et l'esquise du dessin final commence à apparaître. Une fois satisfait de ce croquis, la deuxième phase peut alors débuter...

Image_the_highliner_0  

Ayant sous les yeux mon croquis ainsi que tous les éléments que j'utilise comme références, je m'attaque à un dessin aux traits beaucoup plus nets et précis. Suivant la compléxité du dessin, je peux passer de une à trois heures à le construire. Pour cette nouvelle phase, j'utilise un critérium avec une mine de 0,5. A cette étape, l'épaisseur de mes traits n'a pas d'importance et je ne marque que légèrement les zones d'ombres car tout cela sera géré lors de l'étape suivante.

image_the_highliner_1   image_the_highliner_2
     
Puis, j'attaque finalement la phase la plus importante : l'encrage. Je passe ainsi sur ma table lumineuse qui me permet de reproduire au propre mon dessin, en évitant le nettoyage à la gomme.   Je commence par un tracé simple et net, puis j'ajoute de l'épaisseur et fini par le remplissage des zones d'ombres. Je travaille ici sur un papier beaucoup plus épais que pour le croquis, cela me permet d'avoir un bon rendu et une meilleure tenue dans le temps. J'utilise des feutres de marque Staedler allant du 0,05 au 0,8 suivant l'épaisseur du trait et des effets que je veux donner. J'utilise cette marque car le noir ne s'attenu pas avec le temps.
Pour finir, je scanne le dessin et je passe sur Photoshop pour le nettoyer, y ajouter la couleur et bien souvent y intégrer du texte préalablement travaillé sous Ilustrator.
Mon motif est alors complètement terminé et prêt pour le transfert sur t-shirt ou sur tout autres supports.
  image_the_highliner_3   image_the_highliner_4

Voici donc ma principale façon de travailler un motif. Il m'arrive également de travailler directement sur Ilustrator quand le style du motif s'y adapte le plus. Mais le maniement du crayon et du feutre est toujours la manière la plus naturelle pour moi.

Publicité

ad1

Wall of Fame

 

Instagramer taguer vos photos de TeeRifik #teefifikpeople pour les voir s'afficher ici.